<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=388281687962727&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Commencer
Commencer
Menu

- 2 minutes de lecture

A l’occasion de l’inauguration du stade de Bordeaux (33), Finalcad présente sa nouvelle offre « QR Codes » qui a été inventée pour « plus de qualité globale des ouvrages et permettre la traçabilité des informations ».

Plus de 1 000 de ces code-barres en deux dimensions sont posés dans les quelques 1 000 pièces de ce stade de 4,6 hectares.

En permettant de se repérer dans un local, les QR Codes font gagner du temps aux équipes lors des phases de construction. Plus besoin de naviguer dans des menus ou une maquette numérique, un seul flash sur le code de la porte suffit.

Le QR Code permet surtout d’assurer la traçabilité de l’information, de la phase de construction jusqu’à l’exploitation, et ce pour chaque local. « Une transparence qui permet à l’exploitant d’orienter son plan de maintenance en tenant compte des évènements correctifs qui ont eu lieu en phase de construction, selon Finalcad. Cette continuité représente une véritable “carte vitale” de l’ouvrage, enrichie par l’ensemble des intervenants.

« Nous nous réjouissions de l’installation de nos QR codes dans un bâtiment aussi emblématique que le Stade de Bordeaux, se félicite Jimmy Louchart, président et co-fondateur de Finalcad, en facilitant la traçabilité et un niveau d’échange d’informations inédit, cette interopérabilité préfigure le bâtiment de demain ».

« Avec plus de 25 événements sportifs et extra-sportifs par an, il est essentiel de suivre en permanence l'état général du Stade et de ses équipements, souligne Grégory Loquen, responsable méthodes chez Vinci Facilities. Les QR Codes mis en place lors de la phase de construction sont réutilisés pour la phase d’exploitation du bâtiment ».

Chaque QR Code devient alors un identifiant unique de localisation, référencé dans les documents et bases de données, de la modélisation du bâtiment (“Building Information Model” ou BIM) à sa gestion de maintenance numérique (GMAO). Il fait le lien entre les données de GTM Aquitaine, qui clôt la réception du stade, et celles de Vinci Facilities qui en commence la gestion pour une durée de 30 ans.

Article original sur BusinessImmo

Business Immo

Ces sujets peuvent vous intéresser

TRALUX LUXEMBOURG tablet team 7-min

Sécurité

CSPS : un coordinateur dédié à la sécuri...

Maîtriser la sécurité sur les chantiers de construction et de travaux publics est un enjeu majeur. P...

genie-civil-min

Productivité

L'OPC : l’atout stratégique et financier...

Pour des raisons financières, le respect du planning est d’une importance capitale pour les entrepri...

KER-min (2)

Communiqué de presse

Finalcad entre au Next40 et ouvre une no...

Un an après sa série C, l'entreprise a validé son pivot en SaaS, et doublé son portefeuille client. ...