<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=388281687962727&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Le Japon : un monde d’opportunités en construction

20 juin 2018

[#Construction, japon, mondialisation]

Afin d’aspirer à la réputation de leader mondial dans l’industrie des technologies de la construction, il nous fallait étendre nos activités à l’étranger. L’Asie Pacifique (plus communément appelée APAC) a attiré notre attention pour plusieurs raisons dont la taille de marché.

En effet, cette région « devrait demeurer le plus grand marché mondial durant les années à venir (2018-2023), principalement dû à son urbanisation croissante, ses dépenses supérieures quant au développement de nouvelles infrastructures et ses projets de logements sociaux » (PR Newswire, 2018). De plus, cette zone est réputée utiliser des matériaux en béton (et non pas en acier) lors des phases de développement gros oeuvre, ce qui se rapproche considérablement des habitudes de construction européennes. Cela a facilité nos premiers projets là-bas en 2013.

Nos premiers pas à Singapour

En tant que startup française, nos relations commerciales ont débuté en France pour la plupart. Nous sommes très fiers des liens forts que nous avons pu développer avec nos clients français, marché où nous continuons de nous développer. Toutefois, en voulant nous projeter dans l’avenir avec une vision d’ensemble, nous en sommes venus à la conclusion qu’avoir des clients en France seulement était plutôt restrictif. En effet, la croissance attendue dans l’industrie du bâtiment en France est de 2 % (FFB, 2018), celle pour l’infrastructure est de 4 % (FNTP, 2018). Au niveau mondial, cette croissance doit atteindre 73 % d’ici 2030 (Roland Berger, 2018). C’est pourquoi nous avons commencé à tourner notre attention vers les marchés internationaux afin de passer à la vitesse supérieure. Depuis 2013, nous avons fait de nombreux efforts afin de développer nos activités en Asie. De manière plus précise, nous avons travaillé de pair avec certains gros acteurs français de la construction sur des projets internationaux, notamment à Singapour, en Malaisie, et en Indonésie. Lorsque nous avons commencé à voir des résultats positifs, cela paraissait sensé d’ouvrir notre premier bureau en région Asie Pacifique, à Singapour, là où la plupart des bureaux internationaux de nos clients sont situés. Cette première étape a eu lieu en septembre 2015 et l’équipe est maintenant composée d’une quinzaine d’employés (commerciaux, spécialistes marketing et chargés de relation client). Travailler à l’étranger nécessite d’avoir une grande capacité d’adaptation et de compréhension des autres. Pour ces raisons, nous avons réellement pris le temps de comprendre la culture locale et les attentes des clients, puis nous avons embauché des gens d’origines différentes et ayant des parcours variés. Nous avons également embauché des gens qui travaillent directement sur le terrain à Kuala Lumpur et Jakarta afin d’élargir la portée de l’équipe APAC.

Aller plus loin en région APAC

Nous sommes très fiers de pouvoir dire que nos efforts ont porté leurs fruits, notamment ceux entrepris au cours de l’année dernière. En effet, un peu plus tôt cette année nous ouvrions notre deuxième bureau en région APAC, cette fois-ci à Tokyo, au Japon. Bien que les collaborations avec des clients japonais ne datent pas d’hier, celles-ci concernaient exclusivement leurs divisions dans les pays membres de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est). Il était donc temps de nous rapprocher du marché japonais et de nous engager plus profondément dans un partenariat d’affaires à long terme avec le Japon. Comme vous le savez peut-être déjà, la gestion du changement fait partie des services au cœur de notre offre. Il s’agit d’une équipe de professionnels dédiés au succès de nos clients. Ils travaillent de concert avec eux pour les aider à réaliser leurs projets de construction ainsi qu’à utiliser notre application de la manière la plus adéquate possible. Afin que le succès de nos clients soit garanti, et ce à l’international, nous pensons qu’il faut être présent sur place, c’est donc ce que nous faisons. L’ouverture d’un bureau à Singapour s’est avéré être une façon efficace de pénétrer ce nouveau marché asiatique et d’être au centre de l’action, mais cela n’était plus suffisant.

Notre nouvel espace de travail à Tokyo

 FINALCAD Bureau Tokyo

FINALCAD Bureau Tokyo

WeWork

Marunouchi Kitaguchi

1-6-5 Marunouchi Chiyoda-ku

Tokyo 100-0005

 

Pourquoi le Japon ? Parce que ce pays, troisième plus grande puissance économique mondiale, représente un marché impressionnant et encore assez peu exploré. Cinq parmi les 30 plus grandes entreprises générales mondiales sont japonaises (ENR, 2017). Les principaux acteurs japonais font à peu près 80 % de leurs revenus sur le marché local. D’ailleurs, plus de 20 entreprises japonaises de la construction font un chiffre d’affaires annuel global dépassant le milliard de dollars, ce qui démontre bien l’ampleur de leur présence internationale. De plus, il va sans dire que le Japon est reconnu mondialement pour son efficacité opérationnelle et la qualité de ses produits, qu’il s’agisse de voitures, d’immeubles, d’appareils de technologie, ou autres. La construction japonaise est composée de leaders puissants et influents qui existent pour certains depuis plus de 400 ans ! Nous pensons que nous avons beaucoup à apprendre d’eux, entre autres parce que le Japon est un pays qui fait face à des contraintes très strictes (p. ex. : catastrophes naturelles, géographie type) et une très grande population vivant sur un petit territoire.

« Étant donné que notre activité internationale croît rapidement, FINALCAD est le partenaire dont nous avions besoin pour accélérer et optimiser notre activité tout en augmentant sa valeur, et nous réalisons la valeur que FINALCAD peut apporter à nos clients. Au-delà de la technologie, l’engagement d’une équipe FINALCAD internationale dédiée aux projets Fujita a été décisive dans le processus de déploiement. Leur équipe est alignée avec notre organisation globale, et est capable de répondre à la diversité des langues locales. Pour la suite, nous sommes convaincus de l’engagement à long terme de FINALCAD et sa capacité de croissance mondiale ».

— Hiroo Suganuma, Directeur général, branche internationale de Fujita Corporation

 

Opportunités intéressantes au Japon

  • Le gouvernement devrait investir dans l’infrastructure en vue des jeux olympiques de 2020.
  • Des investissements seront faits pour la reconstruction des propriétés détruites lors de désastres naturels tels que les tremblements de terre, les tsunamis et les problèmes de déchets nucléaires.
  • L’augmentation du tourisme devrait certainement engendrer une augmentation des constructions commerciales.
  • Il est prévu de remplacer les vieilles usines de pétrole et de gaz à Yokosuka d’ici 2023.
  • La population vieillissante fera augmenter la demande d’immeubles dédiés aux soins de santé (neufs ou rénovés).

 (Construction Intelligence Center, 2017)

Le vieillissement de la population japonaise a également pour conséquence une pénurie de main d’oeuvre sur les chantiers, qui devra être compensée par des systèmes d’automatisation et de robotisation sur les chantiers. Bien entendu, le numérique peut grandement contribuer à ce besoin d’automatisation et d’optimisation des effectifs.

Pour terminer, hormis son potentiel commercial significatif, le Japon se voulait attrayant grâce aux affinités qu’il partage avec la France en terme de culture - art, littérature, cuisine, et plus encore. Étant une entreprise fièrement française, ce sont des passions communes que nous ne pouvons ignorer et nous pensons que celles-ci nous aideront à établir des liens forts avec nos futurs clients. Nous sommes vraiment très heureux de nous établir dans ce beau pays et sommes impatients pour la suite. Si l’envie vous dit de joindre notre aventure, n’hésitez pas à consulter nos offres d’emploi et à les partager.

 

VOIR LES OFFRES D'EMPLOI 

 

 

Garantie de parfait achèvement : simplifiez votre gestion des réserves

Depuis plusieurs années, tout le monde ne parle plus que de cela: objectif “zéro réserve” à la réception !

En phase de garantie de parfait achèvement, combien de temps passez-vous à relever les réserves et à relancer vos équipes pour qu’elles interviennent ? Trop de temps. Pas d’inquiétude : il existe une solution pour faciliter les échanges dans la gestion de vos réserves. Remplacer la suite de logiciels par la tablette, c’est le défi que relève de plus en plus de conducteurs de travaux. Résultat : les informations sont centralisées sur un seul outil et la levée des réserves est plus rapide.

[construction tech]
Usages numériques dans la construction : sautez des étapes !

L’effet « saute-mouton » ou « leapfrogging » en anglais est généralement connu comme une stratégie d’adoption de technologies de pointe visant à moderniser les pays en développement, et ce plus rapidement et durablement que les pays riches l’ont fait. Mais ce concept est aussi applicable au secteur de la construction pour lui permettre de rattraper son retard en terme de digitalisation. 

[construction tech, ebook]
Comment adopter l’innovation ouverte dans votre organisation ?

Votre entreprise envisage de se lancer vers l’innovation ? La recommandation qui peut vous aider, c'est de suivre une stratégie "d'innovation ouverte". L'idée principale de cette approche est d'aider à stimuler l’innovation dans votre entreprise en y introduisant à la fois des idées et des technologies externes. 

 
[construction tech, ebook]