<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=388281687962727&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Commencer
Commencer
Menu
Retour

Communiqué de presse

Le blog info de l'innovation : “La tablette tactile à l’assaut des chantiers de construction”

- 2 minutes de lecture

- 2 minutes de lecture

On disait le BTP peu enclin à utiliser les technologies de l’information sur le terrain. FinalCad prouve le contraire avec une application de gestion des réserves téléchargeable sur AppStore. Comme avec OPR6, BlueKanGo ou Archipad, la tablette se met au goût du chantier.

« Une application est réussie lorsque la simplicité du logiciel rend son usage intuitif. » C’est avec cet argument que David Vauthrin cofondateur de Knowledge Corp, convainc ses interlocuteurs du monde de la construction. L’ergonomie est en effet au cœur de l’application FinalCad sur iPad qu’il promeut pour gérer les réserves (commentaires, demandes de modification…) sur les travaux des entreprises du bâtiment. Ce qui explique sans doute le bon accueil que rencontre le produit auprès des ingénieurs ou chefs de chantier, architectes et maîtres d’ouvrages du BTP lassés du stylo et du papier. La profession se laisse séduire d’autant plus facilement que l’usage de tablettes, smartphones et autres outils tactiles et mobiles se généralise dans la vie courante.

Vendu sur AppStore.

Sur la tablette il suffit de positionner un point du plan affiché, d’y associer un texte ou une réserve pré-rédigée, d’enregistrer un commentaire ou joindre une photo, d’indiquer des dates et des délais. C’est plus pratique que d’écrire à la main ou taper sur un portable classique. De retour au bureau, les états sont triés par lot et par corps d’état, puis transmis aux entreprises pour planifier les travaux à réaliser. Le tout est maintenant vendu près de 10 euros en ligne sur l’AppStore en version monoposte, plus cher en multiposte synchronisé et en mode Cloud.

Besoin d’applications ergonomiques.

Knowledge Corp, la société cofondée par David Vauthrin avec Joffroy et Jimmy Louchart, a développé Finalcad  à l’hiver 2010. La première version était opérationnelle en avril 2011, testée avec succès par le constructeur Spie Batignolles. Depuis elle a progressé et fait maintenant bonne figure face à de ses concurrentes plus matures fonctionnellement, mais souvent plus coûteuses, comme OPR6 ou BlueKanGo sur PC Windows, Android ou iPad. Ou encore Archipad sur iPad. Bouygues, Vinci ou Eiffage ont aussi cherché à créer leurs propres applications. Mais sans répondre aux besoins du terrain qui réclame des applications ergonomiques, intuitives, sécurisées, surtout très rapides. « Nous avons choisi l’iPad car c’est actuellement ce qu’il y a de mieux en termes de vitesse, de sécurité et d’environnement de développement », met en avant David Vauthrin. « Ce n’est pas encore assez le cas des autres tablettes. »

© Hubert d’Erceville

Article original

Ces sujets peuvent vous intéresser

KER-min (2)

Communiqué de presse

Finalcad entre au Next40 et ouvre une no...

Un an après sa série C, l'entreprise a validé son pivot en SaaS, et doublé son portefeuille client. ...

FAYAT_photo_FINALCAD_AppMobile - 1500px

Communiqué de presse

FAYAT et Finalcad signent un partenariat...

  Paris, le 25 février 2019 - FAYAT adopte les solutions de Finalcad pour la numérisation des chanti...

FINALCAD-Founders-5

Communiqué de presse

Finalcad lève 40 M$ pour numériser le se...

Paris, le 13 décembre 2018 - FINALCAD, un leader mondial de la transformation numérique pour la cons...