<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=388281687962727&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

OPR : 5 conseils pour booster votre productivité

8 août 2019

[construction tech, productivite]

A quelques semaines de la réception, visites et contres-visites s’accélèrent pour corriger le maximum de défauts. Vous n’êtes pas en avance dans vos Opérations Préalables à la Réception (OPR) et vous voulez gagner en productivité ? Voici 5 conseils qui vous seront utiles lors de cette phase clé de votre projet.

1. Définir les défauts selon une désignation commune

Bien mener ses Opérations Préalables à la Réception passe par la nécessité de “définir en amont une liste de défauts pertinente” nous explique Lucie ARES, conductrice de travaux chez Groupe REPONSE.

Epargnez-vous de nombreuses versions et confusions dans les façons de nommer un même défaut (reprendre peinture, peinture à reprendre, revoir peintre…). Pensez à définir un répertoire de défauts simple et court pour vous assurer que vos interlocuteurs aient une compréhension parfaite des défauts évoqués, avec un vocabulaire commun. Vous gagnerez en clarté et ne perdrez pas de temps à revenir plusieurs fois sur le même défaut.

 

2. Attribuer le défaut à corriger au bon intervenant

Corriger les défauts implique de jongler avec un grand nombre d’informations et d’interlocuteurs (maîtres d’œuvre, sous-traitants, clients). Faire une liste des intervenants sur chaque lot de défauts à corriger vous évitera des risques d’erreurs et d’oublis. Vous pourrez mieux suivre l’avancement de chaque intervenant sur leurs opérations.

 

3. Planifier l’organisation de ses visites

La tenue d’un calendrier d’intervention à jour est capital pour éviter un glissement de planning. Le plus complexe est de bien évaluer les difficultés du chantier pour les quantifier en temps et en ressources nécessaires. Pensez à organiser et à planifier vos visites par zone et par lot et à bien répartir vos ressources. Vous vous éviterez ainsi une visite générale stressante qui mobilisera énormément d’efforts sur un temps très court.

 

4. Réaliser un suivi des défauts depuis la conception

Le volume des défauts à corriger n’est plus un problème de temps ! En réalisant des pré-OPR régulièrement et dès la phase de gros oeuvre, vous vous évitez un pic d’activité au moment de la réception et évitez les mauvaises surprises.

 

5. Gérer toutes ses actions depuis un logiciel de suivi de chantier

“J’ai utilisé une solution numérique pour identifier et corriger les défauts. Nous avions prévu de consacrer 3 mois à cette phase. Nous avons quasiment terminé en un mois et demi.”

                                   Dominique Perrault, Architecte du Palais des sports de Rouen

“Se rappeler la bonne photo et vérifier que la note prise sur le terrain concernait bien la prise électrique de l’appartement 41 du 7ème étage de l’immeuble…” Imagineriez-vous aujourd’hui encore réaliser ce type d’opération manuellement ? C’est sur ces points que la dématérialisation démontre tout son potentiel. Finie l’épreuve de la ressaisie ! Dans la tablette, vous retrouvez vos listes de défauts avec la bonne désignation, les noms des intervenants, les lots de défauts qui ont été corrigés et ceux qui restent à faire. Toute l’information est à jour et sauvegardée.   

 

Le suivi de vos OPR demande de la méthodologie et de l’organisation. Choisir un logiciel de suivi de chantier comme support de travail ne pourra que vous aider à simplifier toutes ces démarches. Vous gagnerez ainsi en productivité, en temps et donc en respect des plannings. 

 
OPR : 5 conseils pour booster votre productivité

A quelques semaines de la réception, visites et contres-visites s’accélèrent pour corriger le maximum de défauts. Vous n’êtes pas en avance dans vos Opérations Préalables à la Réception (OPR) et vous voulez gagner en productivité ? Voici 5 conseils qui vous seront utiles lors de cette phase clé de votre projet.

[construction tech, productivite]
Garantie de parfait achèvement : simplifiez votre gestion des réserves

Depuis plusieurs années, tout le monde ne parle plus que de cela: objectif “zéro réserve” à la réception !

En phase de garantie de parfait achèvement, combien de temps passez-vous à relever les réserves et à relancer vos équipes pour qu’elles interviennent ? Trop de temps. Pas d’inquiétude : il existe une solution pour faciliter les échanges dans la gestion de vos réserves. Remplacer la suite de logiciels par la tablette, c’est le défi que relève de plus en plus de conducteurs de travaux. Résultat : les informations sont centralisées sur un seul outil et la levée des réserves est plus rapide.

[construction tech]
Usages numériques dans la construction : sautez des étapes !

L’effet « saute-mouton » ou « leapfrogging » en anglais est généralement connu comme une stratégie d’adoption de technologies de pointe visant à moderniser les pays en développement, et ce plus rapidement et durablement que les pays riches l’ont fait. Mais ce concept est aussi applicable au secteur de la construction pour lui permettre de rattraper son retard en terme de digitalisation. 

[construction tech, ebook]