Nous contacter
Connexion
Télécharger Finalcad One

- 6 minutes de lecture

Pilier du secteur de la construction, l’architecte a vu son quotidien changer, largement impacté par les nouveaux outils digitaux. Ordinateurs, tablettes et smartphones ont remplacé la planche à tracer. Le métier a su se réinventer grâce à ces nouveaux outils et aux techniques de constructions innovantes issus de la transformation digitale : logiciels de suivi de chantier, 3D, réalité virtuelle, drones… s’articulant tous entre eux.

Optimisation de la productivité, praticité, gain de temps, réduction des coûts et des délais, … les avantages sont nombreux et permettent aux architectes de pouvoir se concentrer désormais sur l’essence même de leur métier.

La transformation digitale à toutes les étapes du chantier

Il y a quelques années encore, l’architecture était largement produite à la main, avec de l’encre appliquée sur du papier calque. Les outils digitaux sont venus transformer la façon de travailler de toute la profession voire la redéfinir. Désormais, la grande majorité des projets est conçue par ordinateur. 

D’après une étude menée par l’Observatoire des Métiers sur le métier d’architecte, la profession est prête à ce changement. C’est même une nécessité pour elle afin de répondre aux nouvelles attentes du secteur. Comment ? Grâce à de nouveaux outils et techniques :

 

> Les logiciels de dessin 2D

L’une des avancées majeures pour les architectes est la généralisation de l’utilisation des logiciels de dessin. Ils permettent de réaliser toutes les modifications nécessaires d’un plan mais surtout d’associer toute une équipe à un même projet ; ainsi un projet peut être repris par un autre collaborateur sans difficulté et ce, depuis n’importe quel écran.

D’autres logiciels ont suivi, notamment ceux permettant de faire des plans en 3D offrant des rendus hyper réalistes.

 

> La modélisation 3D

Outil de conception et de simulation, la modélisation 3D permet aux architectes de concevoir des projets en trois dimensions, avec un maximum de réalisme et dans les moindres détails. Ils peuvent non seulement réaliser des études 3D complètes - avec, par exemple, la possibilité de transposer l’ensoleillement ou encore la volumétrie d’une construction – mais aussi représenter en perspectives 3D, des bâtiments entiers et leurs aménagements intérieurs (éclairages, mobiliers, etc.). Les erreurs et défauts de conception peuvent être aisément détectés et corrigés. Enfin, ce type de modélisation sert également de base à des films d’architecture. 

 

Architecte 4

 

> Les logiciels BIM  

Ces logiciels vont encore plus loin, en permettant à toutes les parties prenantes (cabinet d’architecte, ingénieur, maître d’œuvre…) de travailler autour d’un même projet de construction via une plateforme collaborative. L’ensemble des informations y est centralisé, et chacun peut y avoir accès et y contribuer en temps réel. Les données sont exploitées par le logiciel pour offrir à ses utilisateurs l’automatisation de certaines tâches, des alertes sur des conflits entre éléments, les calculs des coûts et des quantités, la création de maquettes (2D ou 3D), la mesure l’impact environnemental du bâtiment (pendant et après la construction), etc.

 

> La réalité virtuelle 

La réalité virtuelle permet de visualiser et de valoriser les contenus 3D créés dans les maquettes BIM. L’immersion est totale : chaque utilisateur, muni d’un casque VR, peut se projeter dans la construction (taille réelle, couleurs, volumes, environnement, …) et s’y déplacer. Les parties prenantes bénéficient dès lors d’une meilleure vue d’ensemble du bâtiment et peuvent détecter d’éventuels problèmes avant même le début des travaux. De cette façon et grâce à une meilleure préparation, les erreurs sur le chantier sont limitées et les délais plus facilement tenus. La réalité virtuelle est également décisive pour la relation client. Grâce à cette technologie, le client devient un véritable acteur de son projet : il peut mieux se rendre compte de ses choix, qu’il s’agisse d’une construction complète (visualiser un immeuble ou une maison sur un terrain nu) ou d’un projet de rénovation (être à l’intérieur d’une construction et voir sa réalisation finale).

Au-delà de la satisfaction client, cette technologie facilite la communication et diminue les risques de changement de dernière minute. En effet, les concepteurs peuvent prendre en compte les réactions de leur client et apporter des modifications en temps réel.  Dans ce cadre, l es moteurs de jeux vidéo, qui permettent un réalisme incomparable dans le rendu de projets qui ne sont pas encore sortis du sol, commencent à être plébiscités par le monde de l’architecture.

Si, à l'origine, ces moteurs ont été conçus pour permettre aux joueurs d’interagir avec certains éléments d'un jeu vidéo et d’explorer ses espaces virtuels de la manière la plus réaliste possible, ils peuvent également servir le processus de conception architecturale en permettant au client de vivre une expérience unique aux frontières du réel. Les rendus hyper réalistes permis par ces moteurs permettent également de créer d'excellents supports de communication et de promotion des projets architecturaux.

Unreal Engine et Unity sont aujourd’hui les références dans le domaine de visualisation architecturale photo-réaliste et développent rapidement de nouveaux usages en la matière.

 

Architecte 2

 

> Les drones 

Les architectes recourent de plus en plus aux drones qui disposent de nombreux atouts : possibilité de voler à basse altitude, rapidité de déploiement, précision du GPS intégré, caméra HD stabilisée, risque d’accident réduit, possibilité d’accéder à des endroits contaminés, et surtout, son prix réduit par rapport aux photos aériennes traditionnelles.

Dès le début d’un projet, le drone peut être utilisé afin d’intégrer les modélisations 3D dans des photos aériennes ou des modèles 3D. Il constitue également un outil idéal de suivi de chantier. Grâce au GPS, il peut revenir prendre une photo depuis le même point de vue toutes les semaines permettant ainsi de suivre l’évolution des travaux. En fin de projet, le drone a également son utilité ; il peut effectuer des photos et vidéos du bâtiment construit.

 

> Logiciel de suivi de chantier

Autre outil digital indispensable pour l’architecte, le logiciel de suivi de chantier qui peut être utilisé aussi bien dans les bureaux que sur le terrain via le mobile ou la tablette. La palette de ses fonctionnalités est très large : réalisation du suivi de chantier, rédaction des rapports, création d’annotations en live, organisation des plannings, etc. Son avantage majeur réside notamment dans le fait que tous les documents (rapports, plans, photos, vidéos, …) peuvent être partagés et modifiés en temps réel par les différentes parties prenantes.

Ces plateformes collaboratives permettent à tous les intervenants de travailler ensemble, instantanément et sans formation au service de la qualité, de la sécurité et du respect des coûts et des délais de chantier.

 

Architecte 1

 

Avec l’avènement d’internet et des nouvelles technologies, le métier d’architecte a été profondément bouleversé, à tel point que certains s’interrogent sur son devenir, d’autant plus avec l’arrivée du machine learning et de l’intelligence artificielle dans le champ de l’architecture. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que si ces innovations digitales proposent des solutions, c’est l’humain qui les met en place et permet de les optimiser. 

 

 


 

Vous cherchez des outils pour digitaliser vos projets et suivre vos chantiers ?

Parlons-en ensemble :

Demandez une démo

 

Pour ne louper aucun article de notre blog, pensez à suivre Finalcad sur LinkedIn :

Suivez-nous sur Linkedin

 


 

 

Ces sujets peuvent vous intéresser

Passion Construction

La construction face aux effets du dérèg...

Selon le dernier rapport du GIEC, les catastrophes naturelles vont se multiplier et s’intensifier pa...

Passion Construction

L’architecte 3.0 : quelles solutions dig...

Pilier du secteur de la construction, l’architecte a vu son quotidien changer, largement impacté par...

Passion Construction

Sable : existe-t-il un risque réel d’une...

S’il est difficile d'imaginer une pénurie de sable, sa consommation a pourtant triplé en 60 ans et d...