<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=388281687962727&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Comment mieux gérer la sécurité de ses chantiers avec une solution mobile

2 novembre 2018

[sécurité, QSE, QHSE]

La sécurité occupe une place centrale sur tout chantier de construction. Que ce soit dans l’industrie du bâtiment, de l’infrastructure ou de l’énergie, celle-ci devrait toujours être au coeur du sujet. En effet, selon une étude récente publiée par Eurostat, plus de 20 % des accidents de travail mortels en Europe (EU28) ont lieu dans le milieu de la construction. Cela en fait l’industrie ayant le plus haut taux de fatalité.

« En 2015, l’Europe a connu un total de 372 282 accidents non-mortels occasionnant au moins 4 jours d’absence du travail et environ 815 accidents mortels » (*GlobalData, 2018).

Fatal_and_non-fatal_accidents_at_work,_by_NACE_section,_EU-28,_2015_(_of_fatal_and_non-fatal_accidents)-AAW2018

Ces accidents regroupent quatre types principaux de blessures ici énumérés par ordre décroissant de prédominance : plaies et blessures superficielles, luxations, entorses et foulures, fractures de l’os et amputations traumatiques. Certains pays comme le Royaume-Uni avec l’introduction de la carte CSCS, ont montré l’exemple en mettant en place des mesures de sécurité afin de protéger les employés qui travaillent sur le terrain. Ce pays est maintenant considéré comme étant l’un des plus sécuritaires en terme d’environnement de travail sur les chantiers de construction à travers le continent européen (*GlobalData, 2018).

Même si les mesures de sécurité tendent à s’améliorer avec les années, les accidents ayant lieu lors de travaux de construction demeurent trop nombreux, particulièrement sur les marchés étrangers. Par exemple, certains récents accidents survenus sur de gros chantiers indonésiens, le nombre élevé de morts dues aux travaux continus des stades qataris pour la Coupe du Monde 2022 ainsi que le haut taux d’accidents sur les chantiers koweïtien et saoudiens soulèvent de nombreuses questions. En effet, la Health and Safety Association d’Arabie Saoudite a révélé que le pays a décompté environ 67 000 blessures reliées au travail en 2016, résultant en 98,6 millions de dollars américains de frais de santé. La Chine fait également face à certaines préoccupations en raison du manque de conformité des entreprises de la construction aux mesures de sécurité. En effet, celles-ci font souvent face à des délais serrés et un manque de formation. Toutefois, la pression croissante pour de meilleures mesures s’est déjà fait sentir de manière positive au cours de 2017 puisque le taux de mortalité lors d’accidents industriels a baissé de 17 % par rapport à l’année 2016 (*GlobalData, 2018).

En France, l’importance de la sécurité sur les chantiers et la fréquence des inspections n’ont cessé d’augmenter au fil des années (Le Moniteur, 2008). Les entreprises sont appelées à renforcer leurs standards, notamment en procédant à des contrôles quotidiens (p. ex. : vérification de l’équipement). Plusieurs d’entres elles se sont fixé un objectif « zéro accident ». Les professionnels du terrain doivent donc faire de la sécurité l’une de leurs priorités et s’assurer de fournir un environnement de travail sûr à tous leurs employés.

En terme de perspectives d’emploi, le nombre de postes en hygiène et sécurité continuera d’augmenter au cours des prochaines années. Par exemple dans l’industrie de la construction aux États-Unis, ces postes devraient voir une croissance de 15,8 % selon le Bureau of Labor Statistics (BLS, 2018). En effet, les entreprises de la construction embauchent des spécialistes Qualité Hygiène Santé Environnement (QHSE) dont le rôle consiste à superviser la mise en place de procédures adéquates liées à la sécurité et à l’environnement. Ces professionnels se déplacent souvent d’un chantier à l’autre afin d’y effectuer des inspections. Leur rôle consiste à faire des contrôles de sécurité réguliers, évaluer les risques et tenir des formations en lien avec la sécurité, entre autres.

Hormis ces vérifications périodiques, il est primordial de s'assurer que l’environnement de travail de ses employés est sécuritaire et ce, de manière quotidienne. Toutefois, compte tenu de la grande taille de certains chantiers ainsi que la quantité d’acteurs impliqués (p. ex. : clients, employés, sous-traitants…) il peut s’avérer complexe de maintenir de bonnes normes de sécurité.

*GlobalData (2018). Safety in Construction: A Review of Latest Statistics

 

FINALCAD pour la sécurité

FINALCAD a développé une solution mobile aux avantages multiples pour les responsables QHSE. Premièrement, celle-ci centralise tous les besoins de sécurité au sein d’une seule solution utilisée par toutes les parties prenantes. Toutes les personnes concernées peuvent accéder à l’information à tout moment et depuis n’importe quel lieu (p. ex. : bureau, maison, chantier). Le logiciel permet d’effectuer des inspections détaillées et de tenir un registre d’informations incluant notamment des alertes de sécurité, des descriptions textes, des photos et bien plus. Toutes les données sont également accessibles depuis des rapports automatisés réguliers envoyés chaque semaine ou bien à la demande aux collaborateurs. Il est facile d’analyser ces informations et d'identifier les risques récurrents et les non-conformités. Enfin, l’information est synthétisée sur un tableau de bord Web où l’on retrouve tous les indicateurs de performance afin de suivre la sécurité globale de son entreprise. FINALCAD s’est avérée être une solution optimale permettant de sauver du temps dans une grande variétés de cas d’utilisation et sachant s’adapter à tous types de chantiers : bâtiment, infrastructure, énergie et autres.

Pour plus d’information à propos de nos clients et de la façon dont ils tirent profit de FINALCAD pour leurs besoins de sécurité, visitez les liens ci-dessous :

 

Gestion quotidienne de la sécurité

ÉTUDE DE CAS - GROUPE EIFFAGE

 

Mieux gérer ses chantiers de rail et de route grâce au numérique

Dès nos débuts, nous avons travaillé à équiper les métiers du secteur de l’infrastructure avec des technologies numériques. Depuis, nous avons développé une expertise métier qui porte ses fruits, mais d'abord il a fallu s'adapter aux spécificités des métiers de l’infrastructure avec des projets de grande variété, pouvant durer d'une semaine jusqu'à plusieurs années. L'organisation en multi-sites et le fonctionnement linéaire étaient au début quelque chose de nouveau pour FINALCAD par rapport au suivi des chantiers de bâtiment.

[routes, numérisation]
Une autoroute en Indonésie pour ouvrir la voie de l’Asie

En 2018, le spécialiste indonésien PT PP a choisi de démarrer la transformation numérique de ses activités avec FINALCAD. Un test grandeur nature a été mis en place sur le chantier de la nouvelle autoroute de Sumatra nommé « Tol Trans Sumatera », avant une utilisation à grande échelle sur les 2000 km du projet.

[infrastructure, autoroute]
Comment mieux gérer la sécurité de ses chantiers avec une solution mobile

La sécurité occupe une place centrale sur tout chantier de construction. Que ce soit dans l’industrie du bâtiment, de l’infrastructure ou de l’énergie, celle-ci devrait toujours être au coeur du sujet. En effet, selon une étude récente publiée par Eurostat, plus de 20 % des accidents de travail mortels en Europe (EU28) ont lieu dans le milieu de la construction. Cela en fait l’industrie ayant le plus haut taux de fatalité.

[sécurité, QSE, QHSE]