<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=388281687962727&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Nous contacter
Commencer
Télécharger Finalcad One

- 8 minutes de lecture

L’innovation technologique et la transformation digitale sont devenues des enjeux prioritaires pour toutes les entreprises. Ainsi, aujourd’hui, l’intelligence artificielle (IA), objet de fantasmes et de passions, est au centre de toutes les attentions et les géants de l’industrie ne s’y trompent pas en la mettant au cœur de leur activité que ce soit Google, IBM, Apple, Microsoft, … car les promesses sont grandes et les attentes nombreuses.

En effet, la puissance extraordinaire de calcul, le développement d’une multitude d’algorithmes et surtout l’apprentissage prédictif qu’offre l’IA en font un outil indispensable dans de nombreux secteurs d'activité et le BTP ne fait pas exception.

Déjà en 2018, lors du sommet AI for Humanity, Emmanuel Macron parlait de la nécessité et de l’urgence de cette technologie : « La révolution de l'intelligence artificielle ne se produira pas dans cinquante ou soixante ans, elle est en train de se produire ». Il est vrai qu'avec les évolutions rapides des dernières années, tous les secteurs d'activité peuvent aujourd'hui bénéficier, dans une certaine mesure, de l'exploitation des capacités de l’Intelligence Artificielle. Le secteur de la Construction peut notamment tirer parti de cette technologie pour accélérer sa transformation et optimiser ses métiers, moyennant le respect quelques prérequis.

 

IA et BTP : la data au cœur des enjeux

Aujourd’hui, l’IA n’en est encore qu’à ses prémices et les applications concrètes dans le secteur du BTP sont plus impressionnantes dans les films que dans la réalité sur le terrain. Pour développer ses capacités, l'IA a en effet besoin de se nourrir de data, de beaucoup de data... Or, l’environnement du BTP est encore peu adapté pour capter et partager cette donnée. Nombreux sont les compagnons à travailler encore avec un crayon et du papier. À quoi s’ajoutent le fait que chaque projet fait souvent appel à une multitude d’intervenants - architectes, bureau d’étude, équipes appartenant à différents corps de métiers (maçons, charpentiers, électriciens, …) - et le partage d’informations n’est pas toujours optimal. Pourtant, pour être exploitable, la data doit être préservée de bout en bout et enrichie à chaque étape. Il y est donc important de sécuriser cette chaîne de données, indispensable à la création d’applications autour de l’IA. 

 

Quelle data est nécessaire à l’intelligence artificielle ?

Dans le secteur du BTP, les données sont nombreuses, chaque chantier crée en permanence de la data : images, sons, vidéos, documents écrits... Et plus les données collectées vont être variées et nombreuses, plus le champ d'exploitation possible pour une IA sera large. Mais il ne s’agit pas de collecter n’importe quelle data, ni n'importe comment. En effet, pour mettre en place des systèmes prédictifs dignes de ce nom, c’est l’expertise des acteurs et leur connaissance du secteur qui doit orienter le choix de la data car ils sont les plus à même de définir les besoins liés à un projet. Enfin, il est également important de faire appel à des acteurs capables de faire le lien entre tous les acteurs du BTP pour permettre de collecter les données, les mutualiser, les nettoyer, et les enrichir afin de les analyser et de les transformer en "corpus de connaissance" structuré et exploitable. 

 

Les plateformes digitales de suivi de chantier sont à ce titre des outils efficaces pour capturer de manière structurée les différentes données nécessaires à la mise ne place d'algorithmes prédictifs. À titre d'exemple, la plateforme Finalcad One permet de collecter, à partir de terminaux mobiles (smartphones, tablettes) et sous une forme structurée et exploitable, un grand nombre d'informations relatives au déroulement et à l'avancement de divers processus et opérations sur les chantiers et ce à différentes phases d'exécution des travaux. Le moteur de formulaires permet notamment de créer tout type de pages de saisie et de contrôle pour digitaliser les processus liés à la qualité, à la sécurité et à la conformité réglementaire des opérations sur le terrain. Il est ainsi possible de consolider des informations qui remontent dans un format structuré, fiables, cohérentes entres elles et cohérentes vis à vis des référentiels de l'entreprise. Ces informations, après consolidation, nettoyage et enrichissement peuvent alimenter des systèmes de reporting et de Business Intelligence, mais peuvent également permettre  la mise en place d'algorithmes prédictifs ayant un impact direct sur l'efficacité opérationnelle des entreprises de Construction. Ainsi, en digitalisant de manière systématique la remontée des données depuis le terrain, les technologies prédictives peuvent par exemple aider à :  

 

- Faire des modifications automatiques sur des plans numériques pour faciliter leur utilisation sur le terrain et sur des terminaux mobiles (modification des couleurs, des niveaux de contraste, découpage / zoning automatisé...)

- Prévoir les besoins en matériaux et les écarts probables pour planifier au mieux les approvisionnements et éviter les ruptures dans la supply chain,

- Identifier les causes d’accident les plus probables en fonction des caractéristiques des chantiers  et mettre en place les mesures pour les éviter,

- Anticiper les manquements probables à certaines obligations légales ou réglementaires afin de s'en prémunir,

- Anticiper les défauts récurrents en phase d’OPR / réception pour prévoir le planning des équipes et les budgets en conséquence,

- Aller vers la maintenance prédictive une fois qu’un bâtiment ou un ouvrage est entré dans sa phase d’exploitation.

 

 

Intelligence Artificielle & BTP

 


L’IA ouvre de nombreuses possibilités à la construction et les idées ne manquent pas

Si l'IA est avant tout un moyen au service de l’amélioration de la productivité et de l'efficacité des entreprises, ses applications peuvent être nombreuses et ce à tous les stades d’un projet : de la conception des plans à la gestion d’un bâtiment en passant par les alertes concernant les risques potentiels (accidents, retards, ...), la traduction de consignes en temps réel, le compte-rendu de réunion, la gestion des agendas… Il faut cependant insister sur le fait que toutes ces innovations dépendent largement de la numérisation des différents équipements qui permettent en effet de récupérer et partager la data. Avec l’accélération de la digitalisation du secteur du BTP, c’est tout un champ des possibles qui s’ouvre à lui. Deux exemples d'application concrète de l'IA dans le secteur de la Construction :

 

Améliorer la sécurité sur chantier

Les chantiers sont des environnements de travail particulièrement dangereux. Pour améliorer la sécurité des ouvriers et éviter les accidents, l’IA a un vrai rôle à jouer. Elle peut par exemple permettre de signaler des situations dangereuses et améliorer ainsi l’anticipation des risques. En collectant et en mutualisant, en temps réel, la data relative au chantier, aux activités des collaborateurs et des machines sur site, à la météo, … notamment grâce à des objets connectés tels que des drones ou des capteurs IoT, l’IA permet d’analyser l’environnement de travail et de donner l’alerte en cas de problème, aidant ainsi les collaborateurs à travailler de façon plus efficace et en toute sécurité.

 

Renforcer la productivité

Pour renforcer la productivité sur un chantier, plusieurs pistes sont envisageables grâce à l’IA. On peut par exemple avoir recours à des engins de chantier autonomes pour réaliser des tâches répétitives. On peut également, grâce à la mutualisation des données d’un chantier, optimiser les ressources ou automatiser certaines tâches. Notons toutefois, qu’aujourd’hui, toutes les applications liées à l’IA restent complétées et/ou contrôlées par l’Homme.

 

AdobeStock_323303561

 

L’IA et la peur de l’inconnu

Si l’IA est pleine de promesses, la peur de l'inconnu amène des voix à s’élever contre cette nouvelle technologie : Les machines vont-elles remplacer les humains et prendre leurs emplois ? Quid de la protection des données personnelles ? Et enfin, quel impact sur l’environnement de cette technologie énergivore ?

Les interrogations sont nombreuses, le succès du déploiement de l'IA dans le secteur passera donc mais par une évolution de mentalité pour s’adapter aux enjeux du monde d’aujourd’hui, liés à un meilleur confort de vie.

Oui, l’IA va permettre à la machine de remplacer l’homme pour certaines tâches mais en lui évitant du danger et de la pénibilité. Oui, elle va probablement se substituer à certains emplois mais elle va aussi en créer d’autres. Oui, de plus en plus de données seront nécessaires pour alimenter l’IA mais les États devraient renforcer davantage la protection de celles-ci, notamment des données personnelles. Et enfin oui, l’IA consomme beaucoup d'énergie pour les calculs et le stockage des données. Il va falloir donc faire des arbitrages intelligents et responsables afin de ne mettre en place que des solutions répondant à un besoin réel, afin d'éviter tout gaspillage d’énergie.

L’IA n’en est qu’à ses prémices mais déjà une multitude d’applications sont à l’étude et les premières applications concrètes voient le jour dans le secteur du BTP. Elle en passe de révolutionner le monde de la Construction en offrant un cadre de travail plus agréable et sécurisé mais également en contribuant à plus d’efficacité et une meilleure productivité. L'ère des "chantiers augmentés" et du "compagnon augmenté" est arrivé, et ce n'est probablement que le début...

 


 

Vous cherchez des outils pour

digitaliser vos projets et suivre vos chantiers?

Parlons-en ensemble :

 

Contactez-nous

 


 

Ces sujets peuvent vous intéresser

Digital & Construction

Chantiers augmentés : l'Intelligence Art...

L’innovation technologique et la transformation digitale sont devenues des enjeux prioritaires pour ...

Digital & Construction

Grâce à la 5G, les chantiers 4.0 devienn...

Pour faire face à l’explosion démographique (9,7 milliards d’habitants sur Terre en 2050 selon l’ONU...

Digital & Construction

Notre-Dame de Paris : les technologies d...

Qualifiée de « chantier du siècle », la sécurisation puis la restauration de la cathédrale s’annonça...