<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=388281687962727&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Nous contacter
Commencer
Télécharger Finalcad One
Apprenti dans la construction

- 3 minutes de lecture

Le secteur de la construction recrute, dopé par la croissance démographique mondiale : selon les projections de l’ONU, le nombre de personnes habitant sur la planète devrait croître de 2 milliards d’ici à 2050, passant de 7,7 à 9,7 milliards et pratiquement sept personnes sur 10 vivront en milieu urbain contre à peine plus d'un sur deux actuellement. Pour faire face à cette explosion démographique et aux besoins de logements et d’infrastructures qui l’accompagnent, on estime que la production mondiale du secteur du BTP devrait augmenter de 230 milliards de mètres carrés d’ici 2060.

Après l’effondrement de l’activité de construction en 2020, suite à la pandémie, le secteur est reparti à la hausse. En France, selon la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), le deuxième trimestre 2021 a enregistré une croissance de son activité de +37 %, par rapport au même trimestre de l’an passé. C’est sans conteste l’un des secteurs plus dynamiques de l’hexagone.

Cependant, parallèlement un manque cruel de compétences se fait ressentir. Le secteur peine à recruter. Ne serait-il plus attractif ?

Enfants, qui n’a pas joué à des jeux de construction ou fait des châteaux de sable ? Mais, aujourd’hui, les jeunes semblent se détourner de ce secteur qui bénéficie d’une mauvaise image, pas assez moderne, trop dur et trop risqué, faible rémunération …. Les entreprises doivent désormais redoubler d’efforts pour attirer, recruter et fidéliser les meilleurs candidats.

 

Pourquoi cette pénurie ?

Comme pour la plupart des pénuries de compétences, il s'agit d'une combinaison de différents facteurs. Dans le secteur de la construction, on compte trois éléments clés :

- Fidélisation du personnel : le turnover dans ce secteur est important. Les salariés changent régulièrement d’emploi et d’entreprise. C'est pourquoi les sociétés de construction doivent constamment recruter de nouveaux collaborateurs pour les remplacer.

- Personnel vieillissant : en Europe, le nombre d'employés de 25 à 49 ans travaillant dans la construction a diminué de près de 4 % entre 2008 et 2015, tandis que les 50 à 64 ans ont augmenté de 6 %. En raison de la grande proportion de travailleurs de plus de 50 ans sur la plupart des chantiers, on peut s'attendre à de nombreux départs en retraite à brève échéance.

- Évolution des compétences : alors que nous nous dirigeons vers un avenir de construction durable et de villes intelligentes, de nombreuses nouvelles compétences deviennent vitales. Les personnes possédant des connaissances digitales et techniques sont de plus en plus demandées, car les villes intelligentes nécessitent la création d'une « empreinte » digitale ainsi que la capacité à mieux gérer les données.

 

Proposer des outils digitaux aux jeunes générations de collaborateurs constitue un véritable atout pour les entreprises qui recrutent.

Le secteur de la construction vit une révolution technologique sans précédent, boostée par l’intelligence des nouveaux outils collaboratifs et numériques. Et oui, le secteur se digitalise… enfin ! offrant ainsi plus de perspectives professionnelles. Le digital lui ouvre le champ des possibles avec de nouveaux métiers et des projets à la fois innovants et éco-responsables, générateur d’appartenance et de fierté, à l’exemple d'Hyperion, la plus haute tour à ossature bois de France construite par Eiffage.

 

Tour Hyperion Eiffage

Tour Hyperion - eiffage.com

 

En devenant un secteur axé sur le digital, la construction peut constituer une proposition de carrière attrayante pour les jeunes générations. Tandis que la construction évolue en s'orientant vers les villes intelligentes et les méthodes durables, la prochaine génération de collaborateurs dotés de compétences digitales sera cruciale pour développer des bâtiments intégrés plus efficaces. Les compétences de gestion de l'information seront également essentielles.

Prouver que ce secteur est innovant, collaboratif et tourné vers l'avenir le rendra plus attrayant pour les nouveaux entrants, et aidera à pallier la pénurie de compétences avant que la situation ne devienne plus grave à l'avenir. Les « natifs » digitaux souhaitent travailler dans un domaine dynamique, visionnaire et passionnant. C'est pourquoi l'adoption d'outils et de technologies digitales est un moyen de démontrer que ce domaine avance dans la bonne direction.

 

AdobeStock_371153825 (1)

 


 

Vous cherchez des outils pour digitaliser vos chantiers ? Parlons-en ensemble :

 

Contactez-nous

 


 

Ces sujets peuvent vous intéresser

Digital & Construction

Réduire et recycler les déchets de chant...

Le bâtiment est l’un des secteurs d’activité qui génère le plus de déchets en France, 46 millions de...

Apprenti dans la construction

Digital & Construction

Les outils digitaux, des atouts séductio...

Le secteur de la construction recrute, dopé par la croissance démographique mondiale : selon les pro...