<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=388281687962727&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Vos données de construction : maintenant plus près de vous

11 juin 2018

[données, #Construction]

Nos récents efforts pour faire rayonner FINALCAD sur de nouveaux marchés nous ont poussé à devoir faire des choix, et ce afin de diversifier notre activité et mieux répondre aux besoins de nos clients.

En effet, développer notre entreprise à l’étranger nous a apporté beaucoup de belles opportunités, mais aussi quelques défis. Le principal étant très certainement le fait que nos clients aient des chantiers un peu partout à travers le monde, et qu’il soit difficile pour nous d’être présent partout. Afin de remédier à la situation, notre équipe a dû prendre d’importantes décisions, ce qui s’est traduit par un nouvel investissement majeur : de nouveaux serveurs dans des centres de données situés sur deux continents différents !

 

Une forte croissance internationale

En tant que jeune entreprise française, nos activités ont naturellement commencé en France, au cours de l’année 2011, lorsque nous avons lancé notre application mobile. Nous avons introduit l’application FINALCAD à nos premiers clients, puis avons rapidement débuté la digitalisation des chantiers de construction à travers le pays. Ce type d’application requiert généralement la collecte de données et comme beaucoup de startups, nous avons choisi de stocker les données de nos clients dans un centre de données aux États-Unis. En effet, nous savions dès le début que nous voulions avoir une entreprise internationale et étendre notre activité à l’étranger. C’est pourquoi lorsque nous avons établi des partenariats solides en France, nous avons commencé à accompagner nos clients sur la scène internationale. Trois ans plus tard en 2014, cela nous a rapidement mené en Asie, là où certaines entreprises françaises de la construction sont établies. Une chose en amenant une autre, nous avons par la suite signé notre premier client en Asie-Pacifique (APAC) un peu plus tard cette année-là. Aujourd’hui, non seulement nous avons la chance de travailler avec des clients internationaux, mais ceux-ci ont également des activités dans beaucoup de pays étrangers, ce qui génère de l’engagement sur notre application un peu partout à travers le monde. Nous travaillons sur des chantiers au Pérou, en Espagne, au Canada, au Vietnam, en Malaisie, au Japon et au Maroc, pour ne nommer que ceux-là.

Projets FINALCAD à l'international

Pays ayant des projets FINALCAD Pro

Cette croissance importante a rapidement soulevé quelques questionnements quant à la façon de gérer les données. En effet, nous avons vite réalisé qu’avoir un seul serveur de stockage aux États-Unis n’était dorénavant pas assez suffisant pour répondre aux besoins grandissants de nos clients. La taille de chaque chantier de construction peut varier, mais parfois ceux-ci peuvent être considérablement grands et cumuler un nombre assez impressionnant d’information (p. ex. : 500 tablettes déployées, 10 000 photos et 150 000 notes pour un seul chantier). La réalité de la vie sur le chantier, c’est aussi trop souvent un accès restreint voire inexistant à une connexion internet. Cela signifie que les données collectées sont régulièrement synchronisées en une seule fois à la fin de la journée. Une grande quantité de données signifie un plus gros risque d’erreur et un délai de synchronisation plus long; les deux pouvant causer beaucoup de frustration. Ceci est causé par la latence due à l’éparpillement des chantiers dans le monde.

 

Nouvelle stratégie des centres de données

L’automne dernier, nous avons entamé un processus afin d’obtenir des serveurs dans de nouveaux centres d’hébergement de données. Ce changement stratégique a impliqué l’acquisition d’espaces de stockage dans deux nouveaux lieux. Le choix de ces lieux a suscité beaucoup de réflexion et la prise d’une décision importante pour l’avenir de l’entreprise. En effet, depuis le tout début de FINALCAD, nos serveurs sont situés en Virginie, aux États-Unis, ce qui est plutôt courant chez les startups européennes. Suite à notre expansion internationale, notamment en Asie, et ayant des clients dont les chantiers sont situés un peu partout à travers la planète, nous voulions honorer cette diversité et garantir le meilleur service possible. Pour ce faire, nous avons tout d’abord ouvert de nouveaux bureaux (p. ex. : Singapour et Tokyo), mais nous avions aussi besoin de rapprocher les données de nos clients. Pourquoi ? Premièrement, pour diminuer les temps de latence lors des synchronisations manuelles, mais aussi pour permettre la synchronisation instantanée dès qu’un réseau est disponible. De plus, comme la protection des données est un sujet crucial à l’heure actuelle, nous voulions que l’information de nos clients soit stockée le plus près possible d’eux. Même si nous sommes en conformité avec le RGPD peu importe l’endroit où les données sont stockées, avoir plusieurs serveurs est une façon additionnelle de rassurer les utilisateurs et de répondre à des normes plus spécifiques dans certains pays.

Pendant ce processus, nous avons embauché une équipe de consultants afin d’analyser les possibilités qui s’offraient à nous, et la manière dont devait se dérouler la migration des données. Le projet a débuté en novembre 2017 et a duré un total de 6 mois. Nous avons désormais des serveurs dans trois différents centres d’hébergement de données : le premier est situé à Francfort (Allemagne) pour les données provenant d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique (EMEA), le second est à Tokyo (Japon) pour les données provenant d’Asie-Pacifique, et nous avons conservé celui que nous avions déjà aux États-Unis pour les données d’Amérique. Aujourd’hui, les données de nos clients sont stockées dans le centre se trouvant le plus près du lieu de leurs chantiers de construction. Nous utilisons une plateforme d’applications cloud (Heroku/AWS) qui offre les meilleurs standards de sécurité sur le marché (p. ex. : cryptage local des données). À l’heure actuelle, les temps de latence ont été améliorés de manière significative; la synchronisation des données se fait d’une façon 1 à 6 fois plus rapide qu’avant.

Temps de latence avec la stratégie de centres de données multiples

Temps de latence : centre de données en Amérique (rouge) vs centre de données sur le continent le plus proche (bleu)

Non seulement cette nouveauté bonifie l’expérience des utilisateurs de FINALCAD, mais c’est d’autant plus utile pour notre équipe en interne. Un tel système où les données sont hébergées sur des serveurs différents permet de mieux contrôler chaque environnement. Cela permet également de déployer de nouvelles fonctionnalités dans un seul centre pour commencer, avant un déploiement global. Aussi, en cas de force majeure dans l’un des centres, les autres ne sont pas affectés. De manière générale, c’est une très belle opportunité pour nous d’améliorer notre prestation de services.

Pour en apprendre plus à propos de FINALCAD et des données, référez-vous à notre page Web sur l'utilisation des données de construction.

EN APPRENDRE PLUS SUR LES DONNÉES DE CONSTRUCTION →

 

Mieux gérer ses chantiers de rail et de route grâce au numérique

Dès nos débuts, nous avons travaillé à équiper les métiers du secteur de l’infrastructure avec des technologies numériques. Depuis, nous avons développé une expertise métier qui porte ses fruits, mais d'abord il a fallu s'adapter aux spécificités des métiers de l’infrastructure avec des projets de grande variété, pouvant durer d'une semaine jusqu'à plusieurs années. L'organisation en multi-sites et le fonctionnement linéaire étaient au début quelque chose de nouveau pour FINALCAD par rapport au suivi des chantiers de bâtiment.

[routes, numérisation]
Une autoroute en Indonésie pour ouvrir la voie de l’Asie

En 2018, le spécialiste indonésien PT PP a choisi de démarrer la transformation numérique de ses activités avec FINALCAD. Un test grandeur nature a été mis en place sur le chantier de la nouvelle autoroute de Sumatra nommé « Tol Trans Sumatera », avant une utilisation à grande échelle sur les 2000 km du projet.

[infrastructure, autoroute]
Comment mieux gérer la sécurité de ses chantiers avec une solution mobile

La sécurité occupe une place centrale sur tout chantier de construction. Que ce soit dans l’industrie du bâtiment, de l’infrastructure ou de l’énergie, celle-ci devrait toujours être au coeur du sujet. En effet, selon une étude récente publiée par Eurostat, plus de 20 % des accidents de travail mortels en Europe (EU28) ont lieu dans le milieu de la construction. Cela en fait l’industrie ayant le plus haut taux de fatalité.

[sécurité, QSE, QHSE]